E : Informatique, statistiques et calcul scientifique

Ingénieur de recherche

Concours N° 54

Délégation organisatrice : Ile-de-France Meudon (DR 05) (MEUDON)

 

Nbre de postes : 2
Emploi-type : Expert-e en calcul scientifique

1er poste du concours N° 54

Affectation : Institut des Sciences de l'Évolution de Montpellier, MONTPELLIER
Groupe de fonction : Groupe 3

 

Mission :  
Concevoir et programmer des méthodes pour la modélisation, le calcul et la
visualisation des résultats d'analyses de données en écologie et en évolution.
Apporter une expertise dans l'utilisation des méthodes mathématiques et des
techniques informatiques dans le domaine.
Contribuer au développement et à la maintenance des logiciels, programmes et
bibliothèques phares de l'unité.


 

Activités :  
- Participer en collaboration avec les chercheurs de l'ISEM au développement
méthodologique et algorithmique, à la conception, au suivi et à la distribution
de logiciels de simulation des processus écologiques et évolutifs et d'analyse
statistique de données populationnelles, macroévolutives, phénotypiques, et
génomiques ;

- Assurer le transfert des connaissances, des savoir-faire et des bonnes
pratiques auprès des chercheurs et ingénieurs de l'ISEM. Diffuser et valoriser
les méthodes et outils développés au travers de publications, de formations et
un portail web dédié afin d'augmenter la visibilité et l'utilisation de ces
outils par l'ensemble de la communauté scientifique en écologie et évolution ;

- Mettre en oeuvre des méthodes mathématiques et des techniques informatiques
pour optimiser l'accès aux données de recherche et leur analyse ;

- Assurer une veille technologique sur les développements récents des outils et
des logiciels de calcul scientifique et leur déploiement sur des moyens de
calcul mutualisés

 

Compétences :  
- Compétences en langages C++ et R ;
- Compétences dans les domaines suivants: analyse numérique, systèmes dynamiques
(ODE/PDE), algèbre matricielle, probabilité et statistiques, parallélisation de
codes ;
- La connaissance de la pratique et des enjeux du logiciel libre et de la
reproductibilité serait appréciées ;
- De bonnes capacités de communication à l'oral comme à l'écrit ;
- Attrait pour la préparation et l'animation de formations à destination des
chercheurs et ingénieurs de l'unité sur les aspects modélisation, simulation
numérique et utilisation des moyens pour le calcul intensif ;
- Langue anglaise : B2 à C1 (cadre européen commun de référence pour les
langues).

 

Contexte :  
Les chercheurs de l'Institut des Sciences de l'Evolution (ISEM) développent
depuis longtemps des logiciels largement utilisés (par exemple Genepop, plus de
20,000 citations depuis 1995). Le recrutement d'un ingénieur apportera des
compétences nouvelles et participera au développement de logiciels d'inférence
statistique et de simulation à large spectre d'applications potentielles
(génétique des populations, phylogénie, génomique, morphométrie, macroévolution,
dynamique des écosystèmes), pertinent pour l'ensemble des équipes de l'ISEM et
au-delà.
La personne recrutée sera affectée à la plateforme Montpellier Bio-informatique
Biodiversité de l'ISEM.
Elle travaillera en équipe avec les autres ingénieurs de la plateforme, et
interagira, sur le long terme, avec un grand nombre de chercheurs et d'équipes
de son unité.



2eme poste du concours N° 54

Affectation : Laboratoire de physique corpusculaire - Caen, CAEN
Groupe de fonction : Groupe 3

 

Mission :  
Rattaché-e service informatique (6 personnes) l'ingénieur-e de recherche, expert-e en calcul scientifique est chargé-e de concevoir, développer et adapter les outils nécessaires pour la modélisation et la simulation de la dynamique des astres compacts. Il/elle apportera son expertise dans l'optimisation, la maintenance et la diffusion des codes associés.

 

Activités :  
- Élaborer et rédiger le cahier des charges des outils de simulation à concevoir, en relation avec les physiciens du laboratoire et les collègues de la collaboration,
- Apporter aux chercheurs du laboratoire une expertise dans l'utilisation des méthodes mathématiques et des techniques informatiques pour la résolution de problèmes en astrophysique computationnelle,
- Identifier les méthodes numériques, les techniques d'optimisation et de programmation ainsi que les tests de validation adaptés aux problématiques scientifiques,
- Mettre à profit les méthodes spectrales de la librairie numérique LORENE pour développer un modèle de simulation en hydrodynamique relativiste radiative adapté à l'étude de la dynamique des astres compacts,
- Veiller à la robustesse des codes, la qualité des résultats et de leur interprétation en collaboration avec les chercheurs,
- Formuler un cahier des charges de développement logiciel,
- Intégrer le groupe VIRGO du laboratoire et participer aux projets de recherche au plan national et international et à la valorisation des résultats associés (publications, présentations),
- Transmettre les connaissances et les compétences en matière de calcul scientifique au travers de présentations et de formations, typiquement en Anglais

 

Compétences :  
Connaissances
-Connaissances approfondies en algorithmique, modélisation et simulations numériques,
-Connaissances générales en Physique et Mathématiques,
-Connaissances en astrophysique et hydrodynamique,

Savoir-faire
- Maitrise des outils de calcul scientifique et des systèmes d'exploitation (bibliothèques, outils de travail collaboratif, UNIX ou LINUX),
- Langages de programmation : Python, Fortran, C, C++,
- Méthodologie de conduite de projet,
- Connaissance en qualité logicielle souhaitable,
- Excellente connaissance de la langue anglaise (niveau C1 ou supérieur du cadre européen commun de référence pour les langues),
- Expérience dans l'encadrement sur des projets numériques

Savoir-être
- Travailler en équipe en interaction avec des chercheurs, ingénieurs et techniciens,
- Savoir conduire un projet sur la durée et le finaliser



 

Contexte :  
L'ingénieur-e de recherche sera affecté-e au Laboratoire de Physique Corpusculaire de Caen (LPC), unité mixte de recherche d'environ 88 personnes. L'activité principale du laboratoire concerne la recherche fondamentale : il s'agit d'étudier les propriétés des forces à l'œuvre dans les noyaux atomiques afin de comprendre les mécanismes responsables de leur cohésion et l'influence de l'interaction nucléaire dans les phénomènes astrophysiques. Le LPC est composé de 6 groupes de recherches et de 5 services techniques.
L'ingénieur-e de recherche sera sous la responsabilité du chef de service informatique et intégré-e à ce service . Il/elle
travaillera étroitement avec le groupe Théorie (3 personnes).
L'objectif de ce groupe est de fournir des prédictions quantitatives des paramètres clés qui gouvernent l'émission de signaux mesurables (électromagnétiques, neutrinos, et ondes gravitationnelles) émis par les objets compacts, sur la base des incertitudes associées à la microphysique subjacente. Dans ce but, nous souhaitons développer des codes numériques d'hydrodynamique en relativité générale flexibles, rapides et précis, pour décrire la dynamique des différents objets compacts.
Il/elle intégrera le groupe théorique VIRGO Caen-Meudon et contribuera ainsi au sein de ce groupe au développement du code CoCoNut pour l'étude de la phase post-merger de la fusion de deux étoiles à neutrons. Parmi les différentes applications envisageables, il/elle pourra participer à la préparation d'un « physics case » pour le futur interféromètre Einstein Telescope dans le cadre de la collaboration VIRGO, et la discrimination entre équations d'état avec et sans transition de phase avec des signaux d'ondes gravitationnelles.
Des déplacements ponctuels en France et/ou à l'étranger sont à prévoir.